icon-facebook

Événements

caixesJour 1: Nuit des "caixes"

Le jour 6 de Novembre 1632, les gens de Bocairent, reconnaissant pour la guérison de la souffrance épidémie, acquérir en vertu de la dévotion de San Blas, fut proclamé Patron de la ville. Cette nuit-là a été faite proclamation publique de son patronage à coups de tambours joués joyeusement dans les rues.

Le joyeux anniversaire est reconstituée chaque année à la mi-après-midi du premier jour de Février, après l'Angélus du soir et le premier «Vitol à Sant Blai Patro" aux portes de l'Hôtel de Ville, pour continuer avec le défilé des lanternes et le battement des "caixes"

 

entradaJour 2: Date de l'Entrée

Dès le premier tiers du XXe siècle, les actes du départ des Fêtes commencent la journée avec la levée des drapeaux en chantant Hymne de Bocairent et la présentation des bandes de musique qui vont les accompagner les filaes au long de toutes les Fêtes.
Dans l'après-midi, la mémoire des troupes aragonaises du roi Jacques Ier, qui, suer le commendement du Chevalier Oriz , entra dans la ville Moor de Bekirent en 1245, revient à être réalisé sous les applaudissements de la foule.
Les cinq filaes chrétiennes et les quatre maures défilent dans les rues avec des drapeaux, des bannières, des montages et des esclaves, des harnachements de capitaines, le rythme de la musique vivante le premier et le battement des tambours et des dolzainas de ce dernier.

 

santblai2Jour 3: Jour du Patron San Blas

La fanfare d'entrée cède aujourd'hui au misticisme . Le modèle est le jour de l'accomplissement de la promesse faite par Bocairent il y a quatre siècles.


Après la Diana du matin, tout le monde se personne à la messe solennelle, les gens s'attendent tellement excitée au sujet de la prédication à la louange du patron, de répondre à la «Vitol» qui est la synthèse de la foi d'un peuple. Dans le cortège, en particulier à l'entrée de San Blas dans le Place et l'Église paroissiale, ce personnage sera d'apothéose bravo à la bougie sur le dessus et "vitoles San Blas motif de remplir l'espace.

 

embaixadaJour 4: Maures et des Chrétiens

Aujourd'hui est le jour de la guerre. L'épopée de la conquête et les luttes sont concentrées dans les rues, vers le château, avec des coups d'arcabus et de mousquets .

Une fois qu'ils se calment leurs bras, commence la dialectique subtile des ambassadeurs qui est remplie d'une polémique brillante. Finis les mots, la force est contesté main à la main, qui tombent dans les mains des Maures.

Dans l'après-midi, avec la chance en face et les mêmes armes de feu, les chrétiens chassent les maures , après parlements brillants, et récupérent le château pour toujours.

 

santcristJour 5: Jour de la Saint-Christ

Après les defilés du matin (dianas), de parcour variable, tous s'en vont jusqu'à la chapelle du Saint-Christ, une fois terminé la messe de Remerciement l'Ambassadeur Moro récite la "Convertion du Maure". Ce, par la séparation avec ses vêtements royaux, fait profession de foi publique et converti à la religion du Christ. A la sortie, pour célébrer et reposer les forces de la montée, il y a le repas traditionnel avec des grillades et arrosé par du bon vin et "herbero".

A son retour, il est contraint d'aller à l'Église Paroissiale et baiser la relique de San Blas, prête pour les fidèles.

Dans l'après-midi, après le «Te Deum» d'action de grâces, il y a le changement des bandes , dont les capitains cessent pour cet