icon-facebook

Filà de Moros Marins

PDF Imprimer Envoyer
escut_marins


WEB: www.morosmarins.com

FONDATION: 1869
MEMBRES: 289
MASET: C. Sant Agustí, 52


CAPITAINE 2013: 
Adelaida López Doménech


VÊTEMENTS

mari

HISTOIRE

Malgré qu'il y a quelques données que en 1863 il y existaient des Moros Marinos, c'est en 1869, lorsquenous avons plus de nouvelles du premier capitaine Don Juan Bautista Pastor et des premiers fondateurs, José Belda Cabanes, Toni "la Loca", Enrique «del Hostal», Manolo "el carnisser," le gars "Tahona" el "minyó", Francisco Calatayud "el Menut"...

marines

La Filà a eu des hauts et des bas depuis sa fondation dans le nombre de membres au début du XXe siècle, en 1900, Le journal local "La Alléluia" traitant sur l'entrée a dit, "On peux voir très peu Moros Marinos, mais ils sont comme balles de plomb "... De 1905 à 1910, ils sont seulement 11 composants, Donc ils ne sont suffisants pour pouvoir participer à la fête pendant 8 ans. Réapparaît en 1918 dans un défilé dans l'ordre actuel, après la Marrocs parce qu'elle est plus vieille.

En raison de la grève du textile, appelée grève "Beneyto", Les années 1923 et 1924, n'a pas pu parciciper à la fête, mais a continuée à les grilles et a la vie quotidienne dans le maset. Jusqu'en 1936 la moyenne était de 20/30 composants.

C'est à partir des années 50 quand elle commence à récupérer le nombre de membres, étant l'année 1975, l'un des plus important, car elle inaugure le maset actuel et la Filà reçoit une forte poussée plus loin avec l'intégration des femmes aussi "feseras" avec tous leurs droits . En 1981 la Filà des Moros Marinos devienne une des plus nombreuses de notre Fête.

Les Moros Marinos ont à Bocairent l'explication de leurs origines dans les événements de Torreblanca,de 1397 et sa mise en scène autour du XVIIe siècle, d'oú que les liens de l'imagination populaire et l'histoire des invasions de notre littoral par la flotte turque, mûres et les pirates. tout cela, nous pouvons dire que la robe traditionnelle du Moro Marino est composés de : pantalons bouffants violet qui se plient à la mi-mollet, avec des ornements d'or tresse à la couture, qui, dans le passage du temps sont devenus broderie colorée floraux rouge et blanc bas rayés, un chemisier rouge large, un marin appelé cols blancs et les poignets aussi brodés de motifs floraux marins et des couleurs vives, rouge et blanc en jersey de laine. La tête portait un fez "de coixinera" verts, comme les turbans des marins génois et le turban de gala des événements a été remplacé par pompon connue comme "Tona".
Pour se couvrir du froid une couverture feutre verte avec garniture blanche.
En 1961, il a changé son fez "coixinera" par le fez ou vert Barret. Les bas rayés et brodés pantoufles ont été changés par demi-bottes rouges.
Les femmes portent des jupes au lieu de pantalons baggy.

LA CHANSON DU MARIN

Le chant du "Matelot" est un acte traditionnel de la Filà, qui est chanté à la fin du défilé de la "Nuit du Ciri" et du "Panellet" dans la place de la Mairie, un cercle, avec tous les membres et la tenue main, formant des cercles concentriques.
Il se compose d'un chœur de cinq versets, chanté par tous, qui est suivie par un avec la voix de ténor, et il faut l'entendre de genoux depuis quand finit le ténor de chanter quelques couplets qui se terminent avec «Long Blaise vivent Saint "chantée par le ténor et tous suivi une accélération des cercles autour de la fontaine ou tous dancent tout au rond.

La lettre est écrite en castillan et son auteur a été Mosen Joaquin Vañó Cabanes et créé en 1934, La lettre a eu des modifications posteriorment àfin de la faire plus logique et adaptée à la Fête et au sentiment marin. La musique est censée que Mosen Joaquin l'a tiré d'un opéra ou d'une opérette de l'époque.
Parmi les solistes chanteurs conus il faut nommeraux suivants: Antonio Cantó Ferre "El Molinero", José Vicedo "Tambor", Tomas Beneyto Payá, Leandro Santonja, Pascual Agulló Hernandez, Rufino Rodriguez Garcia-Abadillo et le grec Teodoro Lanarás.

Les "Chansonnettes"

"Les chansonnettes" ont été une des caracteristiques plus connues de la Filà de Moros Marinos. Depuis sa fondation, et depuis 1918, date de la réapartition, on peut trouver des données sur les auteurs de ces lettres, liées à la Filà, comme José Belda Cabanes, Francisco Manuel Esplugues Soler et Francisco Miralles, un autre sympathisant comme José Piedra Peidro , qui a écrit la Clasique "Hallelujah" et qui ont été distribuées sur l'entrée, en plus d'être l'auteur des vers célébrant le retour de la Filà et la bénédiction du drapeau.
Pendant les années quarante l'orchestre a été très populaire avec des instruments d'impulsion, la guitarre et le violon, les musiciens etaient Manuel Ferre, Vicente Franco, Vicente Beneyto, Campins ... qui ont été accompagnés par des membres de la Filà avec "cimbombes, sonalles et percussion».
Notamment des gens comme Manuel Santonja et Miguel Cantó qui ont suivi cette la tradition, année aprés année, avec ses compositions, toujours écrites en valencien.

LE POT

Nous sommes la seule Filà qui continue la pratique de la cuisson des "pot avec feuilles charnues" traditionnel sur la Nuit des "Caixes", à la fois pour leur components de la Filà et aussi pour tous les musiciens.

CONSEIL D'ADMINISTRATION:

Président: Carme Domènech i Boscà
Vice-président: Antonio Molina i Cantó
Secrétaire: Blai Vanyó i Vicedo
Vice-secrétaire: Mila Olivares i Sanz
Trésoirer Vicente Belda Calabuig
Vice-trésoirer: Francisco Pascual i Giner
Membres du Conseil des Parties: Ximo Ferre i Tormo, Antonio Vañó i Corachán
Membres: Adriana Llobregat i Molina, Puri Beneyto i Vicedo i Lorepto Belda i Pérez
 
marins_esquadra
marins_xiquets